L’intégrale de la musique

Fabrice Alleman

Fabrice Alleman, saxophoniste et enseignant au conservatoire en section jazz.

Réseau
Activités professionnelles
Saxophone (interprète)
Rassinfosse / Collard - Neven / Alleman / Desandre - Navarre
Cap Cuivre au Sud
A Train Sextet
Fabrice Alleman / Jacques Pirotton Duo
Clarinette (interprète)
Rassinfosse / Collard - Neven / Alleman / Desandre - Navarre
Cap Cuivre au Sud
Fabrice Alleman / Jacques Pirotton Duo
Saxophone ténor (interprète)
Jacques Pirotton Quartet
Enseignant(e)s du conservatoire & IMEP - Ensemble jazz
Conservatoire royal de Bruxelles
Enseignant(e)s du conservatoire & IMEP - Flûte jazz
Conservatoire royal de Bruxelles
Enseignant(e)s du conservatoire & IMEP - Saxophone jazz
Conservatoire royal de Bruxelles
Profils liés
Guitare (interprète)
Lorenzo Di Maio
Entourage professionnel
Maisons de disques & Labels
Cypres
Igloo Jazz
Contacts
Description

Né à Mons en 1967, Fabrice Alleman se produit déjà à l’âge de 13 ans dans l’Harmonie de Ghlin où il joue de la clarinette. Il enregistre son premier disque, un 45 tours, El’ Berdelleu, en 1984 avec un groupe de Dixie Land. Très tôt influencé par le jazz, grâce au tromboniste Jean-Pol Danhier, il obtient son premier Prix de clarinette et son premier Prix de musique de chambre à l’âge de 18 ans. Service militaire en tant que musicien, il s’intègre aux Big Bands, musique de chambre ou groupe de blues. Laissant un temps la clarinette pour le saxophone, il démarre sur la scène belge du jazz grâce aux stages des Lundis d’Hortense puis s’inscrit au Conservatoire royal de Bruxelles en jazz et obtient son 1er Prix de saxophone en 1992. Il enseigne la clarinette et le saxophone dans diverses Académies tout en menant multiples projets : « Alleman-Loveri », avec le guitariste Paolo Loveri pour l’album « Duo » ; « Fabrice Alleman Quartet » où il est entouré de Michel Herr, Jean-Louis Rassinfosse et Frédéric Jacquemin pour l’album « Loop the Loop » enregistré en studio et en live au Festival International de jazz à Liège est récompensé en ’98 par le prix « Nicolas d’Or » et élu « meilleur album jazz de l’année ». En 1998, Fabrice est consacré « meilleur saxophoniste soprano et ténor » au référendum des radios belges et la sabam lui décerne le prix de la « Promotion Artistique Belge ». Faisant preuve d’un éclectisme rare il multiplie les rencontres et les styles et joue notamment du blues dans le « Calvin Owens Orchestra » de 1992 à 1998, du rock, de la musique ethnique, du jazz moderne avec Stéphane Galland, Fabian Fiorini, Michel Hatzigeorgiou mais aussi de la variété avec Salvatore Adamo (album Adamo Live, 1996) ou encore avec le groupe « William Sheller » et ses tournées en France et en Suisse.

De 1993 à 1998, il est membre du groupe « Sax no End » tournée des festivals et concerts en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique et qui lui fera rencontrer le contrebassiste Jean Warland qu’il ne quittera plus : de 1999 à 2004 avec le groupe « The “A” Train sextet » puis avec le « Jean Warland-Fabrice Alleman Duo » qui se produira en Allemagne et en Belgique jusqu’à aujourd’hui. Une autre rencontre mémorable a lieu avant cela, en 1997 lorsqu’il accompagne le « Quintet de Terence Blanchard » et l’OPL de Luxembourg. Tournées du « Alleman-Loveri Duo » au Nicaragua, Suède, Italie en 1997, jusqu’en 2001, année du 2ème album du duo « On the funny side of the strings » auquel se marie subtilement un quatuor à cordes. En 1999, carte blanche pour le Festival Cap Sud à Mons, et crée la première version du « One Shot Band » avec le violoniste Jean-Pierre Catoul, dont l’esprit novateur et la fraîcheur rebondiront lors d’une magnifique série de concerts de 1999 à 2001. En 1999, participation au « Jaco Pastorius Project » de Michel Hatzigergiou au Festival du Middelheim d’Anvers, et au Gaume jazz festival avec Toots Thielemans, Otello Molina,… Suivront de nombreuses tournées en Belgique et à l’étranger. En 2004 le « Fabrice Alleman Quartet » sort son second album « Sides of Life » auquel se joignent le trompettiste Bert Joris et le guitariste Peter Hertmans ainsi qu’un quatuor à cordes. L’album est alors classé « Top CD » dans le magazine « Jazzmosaiek ».

En 2006 le « Fabrice Alleman Quartet » représente avec le groupe de Philippe Catherine, la délégation belge au festival « Warsaw Jazz Summers Days » en Pologne et, cette même année, le trompettiste Randy Brecker se joindra au Quartet lors du festival international de jazz à Liège, pour donner un concert inoubliable sous les caméras de la RTBF. (Radiodiffusé en 2007). En 2004, il fera 8 concerts du San Severino Jazz Project à la maroquinerie de Paris, dont l’heureuse expérience poussera sans doute 2 ans plus tard Stéphane Sanseverino à rappeler Fabrice Alleman pour qu’il dirige et arrange, pour la scène, la section cuivres de son Sanseverino Big Band, gravé sur l’album « Exactement » 2006. Parmi les diverses activités musicales de Fabrice Alleman, on notera également les nombreux enregistrements de musiques de film composées notamment par Michel Herr ou enregistrées avec le WRD Big Band à Cologne comme au festival de Leverkusen avec Nina Freelon, Hiram Bullock, Kenwood Dennard.

Galerie
idlm, l’intégrale de la musique s’est donnée pour mission de recenser tou·te·s les professionnel·le·s de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles. Vous êtes – ou vous représentez – Fabrice Alleman ? Vous souhaitez modifier cette fiche ? Contactez-nous.