L’intégrale de la musique

The Feather

Projet solo de Thomas Medard (chanteur/guitariste du groupe Dan San), l'univers proposé est à la croisée des chemins déjà arpentés par la pop onirique de Departement of Eagles, Syd Matters ou par la musique instrumentale et visuelles des B.O. de Tim Burton.

Réseau
Profils liés
Groupes & Projet solo (chanteur·euse·s)
Thomas Medard
Guitare (interprète)
Thomas Medard
Entourage professionnel
Maisons de disques & Labels
JauneOrange
[PIAS] Belgium
Agences de management & Manager·euse·s
Odessa Music
Agences de placement/booking & Booker·euse·s
Odessa Music
Description

Chanteur et guitariste du groupe Dan San, Thomas Medard s'échappe régulièrement en solitaire sous les ailes de The Feather. 

En 2013, l'artiste liègeois publie Invisible, premier album kolk-pop de The Feather. Entre nuées mélancoliques, mélodies lumineuses et références exemplaires (Syd Matters, Daniel Rossen, Girls in Hawaii, etc.), le musicien façonne les contours de son univers parallèle. 

Six ans après cet album délicat, l’artiste s’écarte des sentiers folk pour proposer une dream pop nourrie de synthétiseurs, de boîtes à rythmes et d’instruments classiques, capable de faire dialoguer sonorités modernes et vintage dans une production à la fois soignée et sauvage. En ce sens, le deuxième album (Room) tient d’une réinvention : l’artiste, que l’on sait rompu aux arrangements folk, troque ici sa guitare contre un piano droit et des synthétiseurs, qui lui permettent de conférer à l’ensemble des ambiances oscillant entre rock psyché et dream pop. Sorti en avril 2020, ce tournant délibéré est porté à la fois par l’envie d’explorer les possibilités offertes par des instruments qui lui sont moins familiers et par une volonté d’épurer son écriture. 

Moins introverti qu’Invisible sur le plan des arrangements, Room n’en est pas moins l’album le plus personnel que Thomas Medard ait jamais écrit. Les dernières années ont été marquées par l’expérience de la paternité et par une maladie rare qui l’a contraint à annuler une tournée et à prendre du recul. De son home studio, le musicien s’est fait une thébaïde, repaire secret où il s’est livré à l’écriture de soi : sa fille, l’amour, la fuite inexorable des années, le vertige d’un monde qui change et les limites de son corps constituent ainsi les thématiques majeures d’un deuxième album fonctionnant comme la tentative d’épuisement d’un intérieur ressourçant.

À l’écoute
idlm, l’intégrale de la musique s’est donné pour mission de recenser tou·te·s les professionnel·le·s de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – The Feather ? Vous souhaitez modifier cette fiche ? Contactez l'équipe de l'intégrale de la musique.