L’intégrale de la musique

Sarah Defrise

Description

Sarah Defrise est une soprano belge. Sa formation musicale a commencé à l'âge de quatre ans avec le piano. Après des études de littérature française à l'Université Libre de Bruxelles (ULB), Sarah a obtenu une maîtrise (magna cum laude) en chant au Conservatoire Royal de Bruxelles puis a rejoint la classe de Daniel Ottevaere à l'Ecole Normale de Musique Alfred Cortot à Paris, où elle a reçu son diplôme de concertiste en 2016.

À 24 ans, Sarah fait ses débuts à l'Opéra royal de Wallonie dans le rôle de Clorinda dans La Cenerentola de Rossini et est réinvitée pour chanter la Fée dans Cendrillon de Viardot, Diana dans Orphée aux enfers d'Offenbach, Nannetta dans Falstaff de Verdi et Musetta dans La Bohème de Puccini. Ses autres rôles comprennent Cunegonde (Candide, Bernstein), Serpina (La Serva Padrona, Mozart), Bastienne (Bastien und Bastienne, Mozart), Frau Silberkland (Der Schauspieldirektor, Mozart), Tonina (Prima la musica e poi le parole, Salieri) et Bacchis (La Belle Hélène, Offenbach). Élue jeune révélation du Festival de Gand, elle a chanté avec José Van Dam un récital en duo en octobre 2017 avec l'Orchestre symphonique de Flandre dirigé par Jan Latham-Koenig. Sarah a reçu le prix de la meilleure interprète 2018 au Concours international d'opéra Armel pour son interprétation de Calamity de Ben Johnston. Depuis 2016, Sarah est doctorante en musique et musicologie à la Vrije Universiteit Brussel (dir. : David Gullentops) et au Koninklijk Conservatorium Brussel (dir. : Jan Michiels). En septembre 2020, Sarah fera ses débuts à La Monnaie/De Munt dans le rôle principal de Is this the end ? de Jean-Luc Fafchamps.

idlm, l’intégrale de la musique s’est donné pour mission de recenser tou·te·s les professionnel·le·s de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – Sarah Defrise ? Vous souhaitez modifier cette fiche ? Contactez l'équipe de l'intégrale de la musique.