L’intégrale de la musique

Turquoise

Ce groupe bruxellois a grandi en cultivant la nostalgie d’une époque révolue : les années 1980. La tête coincée dans Youtube, ils ont grandi avec les visions persistantes de The Durutti Column, The Cure ou encore Cocteau Twins.

Réseau
Profils liés
Basse (interprète)
Maxime Wathieu
Batterie (interprète)
Maxime Wathieu
Groupes & Projet solo (chanteur·euses)
Sarah Boom
Guitare (interprète)
Maxime Lombaerts
Maxime Wathieu
Laptop (interprète)
Maxime Wathieu
Synthé (interprète)
Sarah Boom
Nicolas Van Peteghem
Entourage professionnel
Maisons de disques & Labels
Freaksville
Agences de placement/booking & Booker·euses
Intersection Booking Agency
Description

Ce groupe bruxellois a grandi en cultivant la nostalgie d’une époque révolue : les années 1980. La tête coincée dans Youtube, ils ont grandi avec les visions persistantes de The Durutti Column, The Cure ou encore Cocteau Twins; jusqu’à ne garder de ces souvenirs qu’un bleu VHS, un peu passé mais toujours romantique, qui aboutit au nom du groupe. Turquoise sent bon la dream pop et la new wave, mais sans anachronisme ou coups d’œil appuyés dans le rétro. Avec son premier EP distribué chez Freaksville, le groupe combine les guitares chorusées de légendes comme Felt ou The Chameleons à des mélodies pop de groupes dont le chanteur ne se serait pas encore pendu dans sa cuisine. C’est qu’à la différence de Joy Division, Turquoise préfère cocher la case cold wave sans tirer la tronche ; ce qui donne à ses chansons la froideur de l’époque, mais avec ce petit parfum synth-pop qui permet de passer du mineur au majeur.

Galerie
À l’écoute
idlm, l’intégrale de la musique s’est donnée pour mission de recenser tou·tes les professionnel·les de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – Turquoise ? Vous souhaitez modifier cette fiche ? Complétez le formulaire de modification de profil.