i
Rechercher dans l'intégrale de la musique

Interprète, académie de musique, avocat spécialisé, pop-rock, compositeur, instrumentiste...

Freaksville Records

sous-catégories : Maison de disques et label, Edition musicale, Presse web & Blogs genres : Pop - Folk - Rock (pop, pop-rock, hard rock, pop-folk, psychédélique, rock progressif, synth pop, folk, singer-songwriter, rock alternatif), Chanson, Electro (electropop), baroque, world music

Freaksville Records est un label discographique indépendant belge fondé par Miam Monster Miam et Jacques Duvall.

Conçu sur le mode d'un collectif d'artistes, Freaksville Records naît en 2006 de la parution simultanée de trois albums (Cyclus de Sophie Galet, Hantises de Phantom feat. Jacques Duvall et L'histoire de William Buckner de Miam Monster Miam) regroupés pour l'occasion sous une bannière commune.

Le nom Freaksville est une allusion au film culte Freaks (La Monstrueuse Parade en VF) du réalisateur américain Tod Browning.

Audacieux et indépendant, Freaksville Records se démarque par son esprit iconoclaste hors-norme.

Sous le terme French pop underground, la musique folk, le space-rock ou l’avant-garde électronique côtoient de manière jouissive le punk décadent, la chanson pop en français, les comics US, les séries B ou le rock garage mutant.

Résolument prolifique, Freaksville Records conçoit ses productions sous l'angle de certaines contraintes créatives : les enregistrements sont réalisés en live, avec les musiciens du label, dans des délais rapides et des conditions parfois sommaires.

Freaksville possède un orchestre "familial" à géométrie variable, appelé alternativement Anticonstitutionnellement Orchestra, Phantom ou encore les Loved Drones. Il est composé de Miam Monster Miam (guitare et claviers), Pascal Schyns (basse), Brian Carney (claviers), Marc Morgan (guitare), Jampur Fraize (guitare), Jérôme Danthinne (batterie), Jérôme Mardaga (guitare), Mademoiselle Nineteen (chœurs), Philippe Laurent (trompette), Sophie Galet (chant, batterie), Geoffroy Degand (batterie), Henri Graetz (violon) ou Calo Marotta (basse).

Au-delà de ce noyau de base, le label Freaksville est épaulé par une nébuleuse de collaborateurs occasionnels. Citons notamment Michel Moers (ex-membre du groupe Telex, auteur de la chanson J'aurai ta peau) et le regretté Marc Moulin (ex-membre du groupe Telex, compositeur du titre Je vois dans le noir) sur l'album La femme plastique de Miam Monster Miam & les Loved Drones (2010), l'actrice Isabelle Wéry et le dessinateur Pierre La Police, respectivement chanteuse et auteur de la pochette pour l'album Megaphone's Judas de Juan D'oultremont (2009), ou encore le compositeur Gimmi Pace (My Little Cheap Dictaphone), arrangeur du titre Je ne vois que vous de Mademoiselle Nineteen (2010).

Parmi les ingénieurs du son et producteurs, citons Dan Lacksman (ex-membre du groupe Telex et producteur pour Alain Chamfort, Lio, Etienne Daho, Toots Thielemans), Kramer (ex-bassiste du groupe américain Butthole Surfers et producteur de groupes tels que Low, Half Japanese, Urge Overkill, White Zombie, ou d'artistes tels que Will Oldham ou Daniel Johnston), Gilles Martin (ingénieur du son et producteur pour Deus, Christophe Miossec, Dominique A, Front 242, Polyphonic Size, Minimal Compact ou Girls In Hawaii) et plus récemment Maxime Wathieu (chanteur et guitariste du jeune groupe belge The Mash).

Votre feedback est le bienvenu.

idlm, l’intégrale de la musique s’est donné pour mission de recenser tous les professionnels de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – Freaksville Records? Vous souhaitez modifier cette fiche? Faites-nous part de vos commentaires.

×