i
Rechercher dans l'intégrale de la musique

Interprète, académie de musique, avocat spécialisé, pop-rock, compositeur, instrumentiste...

Joseph Criquillion

sous-catégories : Professeur(e) de trombone (académie), Professeur(e) de tuba (académie), Professeur(e) de cuivres (académie), Professeur(e) de musique de chambre instrumentale (académie), Professeur(e) de trompette (académie), Professeur(e) d'ensemble instrumental (académie), Professeur(e) - autre (académie)

Joseph Criquillion est actuellement professeur de cuivres, musique de chambre et d’ensemble instrumental dans les académies d’Enghien et de Soignies, de Watermael Boitsfort et de Berchem Sainte Agathe. Il dirige la Fanfare Royale l’Avenir et participe avec attention au développement de son école de musique.

Joseph Criquillion est né à Lessines, en 1961. Il a entamé ses études musicales en 1974 à l’académie de Ath en suivant des cours de trompette pour s’orienter ensuite vers le trombone à coulisse et la musique de chambre. En septembre 1980, il entre à la « Régie des téléphones et Télégraphes » comme technicien. Mais son attrait pour la musique ne l’a pas quitté et dès 1981, parallèlement à ses heures de travail ardu, il entre au Conservatoire de Mons. En 1983, il accroche une nouvelle corde à son « violon » et décroche un pupitre au sein de l’Orchestre symphonique de la RTBF Bruxelles.

Son amour de la musique et son étude passionnée de celle-ci lui permettent de décrocher, en 1986, un premier prix de solfège, trombone et musique de chambre. On aurait pu le croire satisfait mais…. En 1986, toujours, la loi supprimant le service militaire obligatoire n’étant pas encore votée, l’armée belge lui fit signe en le rappelant à ses obligations. Pour joindre l’utile à l’agréable et, ne pouvant pas se détourner ni de ses devoirs ni de sa passion, il entre au sein de la musique de la Gendarmerie pour effectuer son terme.

A cette époque, il se voit contraint de laisser de côté à la fois son travail civil et ses études musicales. Toutefois, cette décision n’allait pas résister longtemps à sa soif de savoir, et il part en direction de la capitale, où il se perfectionne en trombone et en musique de chambre. Il obtient son diplôme supérieur dans les deux matières ainsi qu’un 1er prix d’harmonie au Conservatoire de la Ville de Bruxelles. Le savoir acquis ne pouvait rester isolé et il quitte la gendarmerie pour se tourner vers l’éducation nationale et enseigner.

Ensuite, Il retourne sur les bancs de l’école au Conservatoire de Mons, d’où il sortira avec les honneurs d’un 1er prix d’histoire de la musique, d’un 1er prix de contrepoint et d’un 2ème prix de fugue et les certificats pour enseigner la musique de chambre, les cuivres et la musique instrumentale.

Votre feedback est le bienvenu.

idlm, l’intégrale de la musique s’est donné pour mission de recenser tous les professionnels de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – Joseph Criquillion? Vous souhaitez modifier cette fiche? Faites-nous part de vos commentaires.

×