i
Rechercher dans l'intégrale de la musique

Interprète, académie de musique, avocat spécialisé, pop-rock, compositeur, instrumentiste...
Géraldine Cozier (Projet solo)

Géraldine Cozier (Projet solo)

sous-catégories : Projet solo (musiques actuelles) genres : Pop - Folk - Rock, Chanson

Comment vous raconter Géraldine ? Cette petite demoiselle n’est pas des plus faciles à cerner. Oscillant entre force de conviction d’un côté et sensibilité à fleur de peau de l’autre, on réalise à l’écouter parler ou chanter qu’elle voyage en permanence. C’est un peu comme un voyage intérieur, elle virevolte du dedans… Si vous franchissez les portes des salles de ses concerts, vous risquez vous aussi de partir en voyage au gré de sa voix. Une voix qui coule et vous emporte, tantôt claire et douce, tantôt tendue et puissante. Un voyage « non violent » mais qui ne laisse en rien indifférent…

Comment vous raconter Géraldine ? Cette petite demoiselle n’est pas des plus faciles à cerner. Oscillant entre force de conviction d’un côté et sensibilité à fleur de peau de l’autre, on réalise à l’écouter parler ou chanter qu’elle voyage en permanence. C’est un peu comme un voyage intérieur, elle virevolte du dedans… Si vous franchissez les portes des salles de ses concerts, vous risquez vous aussi de partir en voyage au gré de sa voix. Une voix qui coule et vous emporte, tantôt claire et douce, tantôt tendue et puissante. Un voyage « non violent » mais qui ne laisse en rien indifférent… Géraldine est née un matin de mai 1981, non loin des terrils de Charleroi en Belgique. La musique vient à elle très tôt. Elle sera dès 5 ans et demi sur les bancs des académies et conservatoires pour apprendre le solfège, le piano… Elle a toujours chanté mais c’est à 15 ans qu’elle commence à travailler sa voix. Elle s’inscrit alors à des cours de chant lyriques tout en s’impliquant dans un groupe de rock. A 17 ans, elle se présente au casting de l’émission « Pour la Gloire » de la RTBF. Son interprétation surprenante de « House of the rising sun », très bluesy et farouchement vibrante, séduira tant le jury que le public. Elle y rafle tous les prix et se sent comme piquée par le désir d’aller plus loin… Après la médiatisation du concours télévisé, la voix de Géraldine est sollicitée par des producteurs belges et français. Les projets qui lui sont proposés sont plutôt formatés et clé sur porte. Elle se rend compte rapidement que cette voie n’est pas la sienne et qu’elle a besoin de sa liberté artistique pour chanter. Sur son chemin, une drôle de dame rencontrée lors d’un stage de voix : Cécile Delamarre. Avec elle, Géraldine ancrera sa voix et elles écriront ensemble le premier répertoire de la chanteuse. Après avoir mis quelques compos en boîte, Géraldine participe à la Biennale de la Chanson française ainsi qu’au Franc’off où elle décroche la deuxième place du podium. Elle remporte aussi le prix du jury au concours du festival « Mars en Chansons ». Le Roi Albert II et la famille royale ont déjà eu l’occasion d’écouter l’artiste lorsqu’elle a représenté la province de Liège dans les serres de Laeken. En chemin, Géraldine fera la rencontre d’un doux baroudeur, le guitariste Stéphane Martini avec qui elle trouvera le ton qu’elle souhaitait donner à ses chansons. Ensemble, ils assureront pas mal de concerts dont les premières parties de Philippe Lafontaine. Quelques concerts plus loin arrive la phase du studio : l’album « la première porte » voit le jour en mars 2009. Avec lui, une tournée toujours en cours…

Votre feedback est le bienvenu.

idlm, l’intégrale de la musique s’est donné pour mission de recenser tous les professionnels de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – Géraldine Cozier (Projet solo)? Vous souhaitez modifier cette fiche? Faites-nous part de vos commentaires.

×