i
Rechercher dans l'intégrale de la musique

Interprète, académie de musique, avocat spécialisé, pop-rock, compositeur, instrumentiste...
Philippe  Tasquin

Philippe Tasquin

sous-catégories : Voix, Composition, Piano (interprète) genres : Chanson, Inclassables

Inclassable, fou, décalé, hors-normes... Chef d'orchestre, chanteur, compositeur, pianiste et comédien, Philippe Tasquin dégage sur scène une présence peu commune. Téléscopant les genres, brouillant les cartes et passant sans prévenir du burlesque au lyrisme, de la pop symphonique au cabaret, de la musique de film à l'opérette, de la chanson populaire italienne au baroque...

Né en 1965, Philippe Tasquin a étudié le solfège et a pratiqué huit ans le violon. Pianiste autodidacte, il compose ses premières chansons à 16 ans. À l’âge de 20 ans , il est programmé aux Francofolies de la Rochelle en 1985 et au Printemps de Bourges en 1987. Il enregistre et réalise plusieurs albums en français et conçoit ses spectacles à chaque fois comme une expérience unique : la comédie musicale L’assassin connaissait la musique où il met en scène ses chansons autour des héros de séries télévisées britanniques, le duo Tasquin contre Trouble, avec le chanteur et accordéoniste Vincent Trouble comme un match de boxe sur un ring, Les Perdants Magnifiques, couplé à l'album Stars & Clowns, sorte de glam-rock clownesque où il s’affuble d’une collerette géante...

Sa rencontre avec le guitariste et producteur Pierre Vervloesem débouchera en 2002 sur l’album What Went Wrong?, ovni marqué par la folie de Mr Bungle et l’élégance de John Barry, soit un mariage d’un art rock électrique avec des arrangements orchestraux et sophistiqués.

En 1997, il métamorphose son répertoire pour quatuor à cordes et depuis écrit, arrange et orchestre toute sa musique, qu’elle se destine à la scène ou à l’image. Son style musical se pare souvent de mystère, d’étrangeté et d’inquiétude. Ses multiples rencontres lui permettent à la fois de se réinventer et d’améliorer sa technique qu’il a essentiellement acquise par l’expérience. Ainsi, il mène une collaboration fructueuse avec le metteur en scène Charlie Degotte, qui lui donnera l’occasion de composer pour l’orchestre et de diriger des formations d’une quinzaine de musiciens lors des fameuses "Revues". Un double album avec les musiques pour les revues historique, arabique et lyrique sera publié sous le titre Revues 2000.

En 2005, sur un livret de Degotte, il compose la musique de YOUPI, une sorte d’opérette burlesque et contemporaine pour les 175 ans du royaume de Belgique. Il y assure le premier rôle comme comédien et la direction d’orchestre.

Depuis 2007, il se produit régulièrement avec son quintette à cordes, où pop opératique, cabaret, musique baroque et musique de film s’accouplent sur la scène de son music-hall foutraque.
Tasquin y chante en français, anglais, italien et latin ses symphonies de poche, réconciliant les extrêmes : burlesque et lyrisme, gravité et autodérision, musique savante et musique populaire.

En 2009, il rencontre la chanteuse et comédienne Julie Jaroszewski, pour qui il assumera la direction musicale de son spectacle Grisélidis Réal chante Kurt Weill.

En 2013, Philippe Tasquin et Julie Jaroszewski créent FURIA, dont le répertoire est centré autour de chants de lutte et de résistance. Un premier EP de leurs "Protest Songs Symphoniques" est publié : Beloved Comrade.

Parallèlement, Philippe Tasquin travaille comme compositeur pour des films d’animation, avec entre autres Gerlando Infuso et Alexandre Révérend. En 2014, il compose la musique du film d’animation Les Pêcheresses, sa troisième collaboration avec le réalisateur Gerlando Infuso. Il publie à cette occasion un CD des bandes originales de ses films.

Votre feedback est le bienvenu.

idlm, l’intégrale de la musique s’est donné pour mission de recenser tous les professionnels de la musique en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous êtes – ou vous représentez – Philippe Tasquin? Vous souhaitez modifier cette fiche? Faites-nous part de vos commentaires.

×