i
Rechercher dans l'intégrale de la musique

Interprète, académie de musique, avocat spécialisé, pop-rock, compositeur, instrumentiste...

Swing

Hors du commun

Artistes Musiques Urbaines
Swing (c) Zozulya Daniil
Swing (c) Zozulya Daniil

Échappé de L’Or du Commun le temps d’un enregistrement en flux continu, Swing libère son flow aux côtés de Némir, Angèle et autres potos croisés en studio. En mode raccourci clavier, il dévoile aujourd’hui les morceaux du nouveau Alt+F4. De quoi optimiser sa productivité et rebooter la machine.

Nicolas Alsteen

Alors que son amie Blu Samu vient de publier un EP intitulé Ctrl-Alt-Del, Swing s’échappe en solo pour imaginer son propre raccourci clavier. Traditionnellement utilisée pour fermer les fenêtres ouvertes sous le système d’exploitation Windows, l’association Alt+F4 sert à présent de titraille au nouvel EP du rappeur. À titre personnel, il s’agit d’un disque de transition, explique-t-il. Sa mise en œuvre a déclenché d’autres envies et, surtout, le besoin de travailler différemment. Alt+F4, c’est ma façon de fermer une fenêtre pour en ouvrir une autre. En ce sens, cet enregistrement marque la fin d’un cycle et le début d’un nouveau chapitre. Après avoir signé l’album Marabout sous son nom en 2018, Swing se détache une fois encore de sa formation. Dans L’Or du Commun, nous sommes trois personnes compréhensives. Pour éviter les frustrations et mener notre carrière dans les meilleures conditions, nous savons qu’il faut s’autoriser des moments de respiration, permettre aux envies individuelles de s’exprimer. Avec Loxley et Primero, il n’y a aucun problème d’égo. Dans mon échelle de valeur, le groupe passe avant tout. Parce que c’est le projet qui nous permet de vivre de la musique. Individuellement, nous ne pesons pas bien lourd…

Là où L’Or du Commun se montre généralement loyal envers un seul beatmaker, Alt+F4 est le lieu de toutes les collaborations. Swing y aligne en effet sept morceaux et autant de producteurs. C’est lié à la mise en œuvre du EP, précise-t-il. Je voyais Alt+F4 comme une façon de redécouvrir ma musique à travers la sensibilité des autres. Le Bruxellois imagine alors un processus créatif ultra spontané et instinctif. Pendant neuf jours, il organise des sessions d’enregistrement entre Paris et Bruxelles avec des producteurs de passage. J’en connaissais certains, d’autres pas du tout. L’idée, c’était de composer en direct, à l’arrache. Tous les nouveaux morceaux découlent de ce processus.

Du Rwanda à l’Ocean

Ouvert à l’inconnu, Swing chamboule ici ses habitudes aux côtés d’Eazy Dew (Lomepal, Jo$man) ou Twenty9 (SCH, Yseult). Avec Pas besoin de raison, il lorgne même du côté d’un Chance the Rapper sur des beats taillés sur-mesure par Sam Tiba (Zola, Kekra). Alt+F4 le voit également partager son micro avec Némir et Angèle. Au chant sur l’excellent S’en aller, la petite sœur de Roméo Elvis se met, elle aussi, au service de Swing. Ça n’a pas été facile de lui proposer cette collaboration, révèle ce dernier. D’un côté, j’imaginais bien sa voix sur ce titre. D’un autre côté, j’étais déstabilisé par son aura. Aujourd’hui, elle a un côté bankable. Je n’avais pas envie de passer pour un opportuniste… Je lui ai donc envoyé un message via Instagram pour lui expliquer la situation. Sans pression. En lui demandant son avis sur la chanson. Je ne voulais pas la mettre mal à l’aise. Parce que d’expérience, je sais que ce n’est jamais facile de refuser une collaboration. Ailleurs, N met les stéréotypes et la discrimination raciale au cœur d’un morceau magistral. Si j’avais trop réfléchi à tout ça, je ne me serais jamais lancé là-dedans, affirme Swing. Cette chanson existe parce qu’elle a vu le jour dans la spontanéité. Quand tu vis dans un endroit où tu es en minorité, tu vas forcément te poser certaines questions. Ma famille est d’origine rwandaise mais moi, je suis né en Belgique. En tant que métisse, je suis un peu étranger ici et là-bas. Parfois, on s’imagine que l’herbe est plus verte ailleurs. Il m’est même arrivé de penser que je serai peut-être mieux au Rwanda. Mais c’est complètement illusoire. En vérité, je suis un vrai Belge. Je ne connais pas grand-chose du Rwanda. Je ne me suis pas forgé là-bas. Ma vie est ici.

Ouvertement tourné vers les mélodies et le chant, Alt+F4 marque une évolution dans le parcours musical de l’artiste. Mes goûts évoluent, constate-t-il. Je suis de plus en plus attiré par des artistes comme Frank Ocean ou James Blake : des gens qui évoluent à contre-courant des tendances avec des propositions transgéniques. Ces dernières années, j’ai écouté beaucoup de rap. Là, j’ai besoin de découvrir d’autres sons, de m’ouvrir à de nouvelles façons de faire de la musique. Première étape d’une métamorphose annoncée, Alt+F4 promet des lendemains qui chantent et quelques refrains hors du commun.

www.facebook.com/swingodc

----

Swing
Alt+F4
Labrique/Urban [PIAS]

Swing

sous-catégories : Projet solo (musiques actuelles) genres : Musiques Urbaines (hip hop)
DR

Membre de L’Or du Commun depuis la création du groupe (2012), Swing a déjà une belle route derrière lui. Alliant de nombreuses scènes en Belgique et à l’étranger, il est également backeur de Roméo Elv...