i
Rechercher dans l'intégrale de la musique

Interprète, académie de musique, avocat spécialisé, pop-rock, compositeur, instrumentiste...

Mugwump

Par la bande

François-Xavier Descamps Groupes (musiques actuelles) electro rock
DR
DR

Entre une compile de plus dans sa série Moving House (entamée au milieu des années 90), son deejaying, ses soirées Leftorium, des remixes et un « show radio » mensuel sur Pure, Geoffroy Dewandeler poursuit avec Mugwump. Sur scène et sur disque. Le deuxième album, à paraître le 30 mars, s’intitule Drape, a été enregistré chez Jean-Pol Van Ham (Vaya Con Dios) et surtout, conçu en groupe. Avec Stéphane Fedele toujours à la basse, Thomas Stadnicki à la guitare et Lukas Melville à la batterie (tous deux de Boda Boda). Un groupe, un vrai, ce qui est une première pour Geoffroy !  -- PROPOS RECUEILLIS PAR DIDIER STIERS / PHOTO : DR

Ceux qui ont encore en tête la formule « guitare/basse/machines » risquent d’être surpris par cette nouvelle mouture…
Geoffroy Dewandeler : Le live précédent avait été monté postérieurement à l’album écrit en studio. Et faire jouer des musiciens, aussi bons qu’ils soient, sur des plages déjà écrites ou qu’ils réinterprètent, rallongent, qu’ils tartinent de guitares, ça fait un peu karaoké, à la longue. J’ai eu de très bons moments avec cette formule, mais ses limites étaient claires après une dizaine de concerts. C’est pour ça, je pense, qu’on n’a pas vraiment pu aller plus loin dans l’expérience live.

D’où changement dans la manière de travailler ?
Tout groupe qui a envie de jouer sur scène travaille en amont. Ici, l’écriture s’est faite en amont, avec les musiciens. On a notre local de répète, j’ai répété neuf mois avec mes musicos, trois jours par semaine, puis j’ai écrit les textes (passant nos sociétés et le conformisme au crible - Ndlr). Cette optique, cette excitation nouvelle m’a ultra séduit, par rapport à la monotonie de mon deejaying. Et c’est une vraie formule de groupe, avec un drummer qui pète, un guitariste plus en retrait que le précédent mais qui sert vraiment la musique, le groupe, qui a une écriture ultra aboutie et protéiforme, qui me suit dans tous les registres. De mon point de vue, il n’y a pas de grande aliénation par rapport au résultat précédent. Je vais plus loin…

Y compris avec vos influences. Sur l’album, At the front a un petit côté Cure, par exemple…
Oui… Un peu Stranglers aussi, au niveau de la basse. Mais toutes ces influences sont assumées, entre Echo And The Bunnymen, Siouxise ou The Cure. On écoute beaucoup The Chameleons et The Sound. Surtout The Sound : la production de leurs albums est moderne, c’est absolument dingue ! Sinon, il y a aussi du kraut, du garage, un peu Thee Oh Sees, on écoute également beaucoup The War On Drugs, pour les synthés…

L’électronique s’est fait discrète, non ?
Oui, mais j’ai quand même mis beaucoup de synthé en avant pour l’habillage. C’est toujours le même, celui que j’utilise sur scène, pour donner une unité au truc et ce côté un peu fluide. Le but était aussi de réenregistrer les drums pour qu’ils sonnent un peu comme une boîte à rythmes, mais pas de mettre des couches et des couches d’électronique. Ce que je prévois de faire après, tout seul, c’est une version complètement électronique de l’album. Un peu à la Mad Professor, sans vouloir me comparer bien entendu.

Vous chantez, sur Drape, ce qui ne vous était jamais arrivé ?
Un peu, sur Voetbalknieen. Et j’avais pensé chanter sur l’album précédent, donc il y a un parlando de deux mots sur Unspell ! Comme sur celui-ci, il n’allait pas y avoir de featurings, je me suis dit que quelqu’un devrait chanter, et puisque c’est mon projet, ça a du sens que ça soit moi. Mes musiciens ont aussi poussé pour que je le fasse. Ça a fonctionné sur certains morceaux, j’ai fait en sorte que ça fonctionne sur d’autres. C’est du parlando. Je n’ai donc pas pris de cours, juste effectué des exercices pour ma voix. Et j’ai beaucoup écouté de gens qui font du parlando en écrivant mes textes. Ce n’est pas du copier-coller : il y a une musicalité et un rythme pour que ça fonctionne sur les morceaux.

www.facebook.com/MUGWUMP.MUSIC

----

ALBUM

Mugwump

Drape
SubField/V2